Soutenir le film

Soutenir le film

C’EST QUOI CE FILM, AU JUSTE ?

Excellente question. Voici ce que dit le synopsis :

1253. L’Empire Mongol a conquis la quasi-totalité de la terra cognita. Louis IX, roi de France, envoie deux moines et un âne à l’autre bout de la Terre afin d’assurer la paix mondiale.

Les Voyages de Guillaume de Rubrouck est un film sur les Flandres, les démons, le carnaval et la réalité virtuelle.

LE BUDGET

Le film est soutenu par Pictanovo – Images en Haut-de-France, la structure régionale d’aide à la création audiovisuelle, qui avait déjà soutenu notre précédent film Salomé & Bukowski ainsi que par la totalité de son équipe technique qui offre bénévolement son temps et ses compétences pour le film – une marque d’engagement immense. Et peut-être par vous aussi ?

Si Guillaume de Rubrouck et ses acolytes du XIIIe siècle sont parvenus à traverser les steppes glaciales de l’Asie centrale pieds nus, nous avons besoin, au XXIe siècle, d’un peu plus de confort financier pour mettre en scène leur histoire.

Le budget du film s’élève à 13 279€.

C’est à la fois beaucoup d’argent pour un moine franciscain ayant fait vœux de pauvreté et pas beaucoup d’argent pour Lionel Messi dont le salaire horaire correspond, à peu de chose près, à la totalité du budget du film.

Et pensez-vous que Lionel Messi utilise son salaire pour produire un film d’auteur indépendant toutes les heures de sa vie ? Non. Il préfère acheter des yachts et donner à des fondations pour pauvres.

LE MOMENT CAMEMBERT

C’est une image qui rassure les investisseurs autant qu’elle les fait rêver : la répartition des coûts organisée en parts de quiche colorées.

La location de matériel technique représente environ un quart du budget total. Nous bénéficions du soutien de Pictanovo, qui nous propose des prix très concurrentiels sur tout leur parc matériel, ainsi que de celui de plusieurs techniciens qui prêteront leur matériel personnel (ce qui est un luxe !)

Une petite moitié du budget est dédiée à l’hébergement de l’équipe, son transport et à la régie. Elle représente 20 personnes. Bien que les besoins vitaux des techniciens soient généralement minimes (ils ont l’habitude de dormir avec leur matériel dans leur Kangoo) la Déclaration Universelles des Droits de l’Homme nous oblige à les traiter comme d’autres humains égaux, ce qui engendre des frais.

Concernant les droits artistiques, nous travaillons notamment avec le trio vocal LANO et l’artiste technoïde Mondkobold.

FINANCEMENT

Nous sommes soutenus à hauteur de 8725€ par Pictanovo, ce qui couvre une partie des frais de tournage. Pour boucler le budget, nous avons besoin de 4550€ supplémentaire. Le but de ce crowdfunding est d’atteindre 4000€ – le reste sera auto-financé par la vente de calendrier des intermittents en porte à porte.

ESTHÉTIQUE & RÉFÉRENCES

Un film ne naît jamais seul : il est toujours l’enfant d’autres films. Contrairement aux humains qui ont – en général, car les situations varient – deux parents, les films peuvent en avoir des dizaines. Est-ce une bonne chose pour le développement de l’enfant ? Comment se passe la relation inter-parentale après la naissance ? La création d’un film est-elle contre-nature ?

La postérité accusera sans doute le cinéma de toute sorte de maux, et l’on finira par juger 2001, l’Odyssée de l’Espace coupable d’être à l’origine de tant et tant de mauvais film de science-fiction.

En attendant que divers comités d’éthique se penche sur la question, vous pouvez retrouver ici des photo de famille de quelques uns des nombreux parents des Voyages et ici quelques photos de repérages.

EN SAVOIR PLUS

Pour en savoir plus sur l’association porteuse du projet : c’est ici

Pour en savoir plus encore sur le film, ses intentions, son esthétique : c’est là

Pour voir notre précédent court-métrage : Salomé & Bukowski

FAIRE UN DON

La campagne de financement participatif est terminée et a été un succès ! Merci à toutes et à tous pour votre soutien !

           

Accueil  –   L’association  –   Films  –   Galerie photo  –   Contact  –   Facebook